Aller au contenu principal
A+
A-

Après leur tri dans les poubelles jaunes, emballages et papiers sont collectés puis envoyés vers un centre de tri où ils sont regroupés par matériau avant d'être acheminés vers leur usine de recyclage.

A la suite de l’incendie du centre de tri de Rocquancourt (GDE) survenu en décembre 2018, ils sont dirigés vers 3 centres de tri : Le Rheu (35) chez Paprec, Le Mans (72) chez Valorpôle et Ploufragan (22) chez Kerval Centre Armor.

Afin d'optimiser les trajets, les emballages et papiers sont regroupés sur des sites de transfert avant leur départ, dans des bennes plus grandes, vers les centres de tri.

 

Les centres de tri partenaires du Syvedac

 

A noter : les emballages en verre ne passent pas par le centre de tri. Ils sont directement acheminés chez le verrier Tourres et Cie au Havre (76).

Le futur centre de tri interdépartemental de Colombelles

A l'horizon 2023, un centre de tri interdépartemental verra le jour à Colombelles, à proximité de l'unité de valorisation énergétique du Syvedac. Ce projet est porté par 14 collectivités qui se sont associées pour créer la SPL Normantri (Société Publique Locale).

 

13 collectivités réunies autour de 3 objectifs

    -  un service de tri des emballages et papiers recyclables compétitif pour les 1,2 million d'habitants concernés ;
    -  une excellence d’ingénierie en matière de tri et de valorisation des emballages ;
    -  une exemplarité dans le respect de la réglementation applicable en 2022, en s’inscrivant parfaitement avec les extensions des consignes de tri en cours et l’objectif affiché par le gouvernement à l’horizon 2025 d’atteindre les 100 % d’emballages en plastique recyclés.

 

Une unité de tri haute performance

Le futur centre de tri disposera des équipements les plus modernes pour capter les différents matériaux. Innovantes et performantes, les lignes de tri permettront d’améliorer les conditions de travail et la sécurité pour les 60 futurs opérateurs qui seront recrutés pour mettre en œuvre ce nouvel équipement. Le site sera dimensionné pour traiter chaque année 55 000 tonnes d’emballages.
 

Des coûts de transport mutualisés

La future SPL, écologiquement responsable, gérera le transport des emballages jusqu’au centre de tri et mutualisera les coûts de transport à l’échelle de l’ensemble des collectivités, quel que soit leur éloignement.
Transports routiers ou ferroviaires, à l’hydrogène ou au biogaz sont autant de pistes qui seront étudiées par le comité de pilotage de la SPL.
 

« Au sujet du futur centre de tri interdépartemental : le Syvedac a eu un rôle moteur (principal apporteur) sans raisonner en termes de bénéfices immédiats et proches mais une démarche territoriale qui visait à associer un grand nombre de collectivités : une démarche solidaire où tout le monde est traité sur un pied d’égalité, malgré des coûts de transports différents selon l’emplacement des localités. Bien sûr il y a le coût des transports, mais à la réflexion le tri n’est qu’une étape sur le chemin des recyclables, et la totalité des centres de recyclage et de valorisation sont situées sur la région parisienne (avec des déchets qui font donc un chemin d’est en ouest) donc que les déchets fassent le chemin inverse (vers l’est) c’est une bonne chose car naturellement, après être triés ils y auraient convergé. Donc les frais de transports sont à relativiser. », Olivier PAZ - Président du Syvedac

Un site Internet a été créé pour donner une information complète et continue sur NORMANTRI et les avancées du projet. Chacun est invité à contribuer à la réflexion sur ce projet.

Informez-vous et suivez l'actualité sur le projet Normantri en consultant régulièrement le site Internet :

www.normantri.fr